Comment sélectionner la laine d'alpaga ?


Mission impossible IV :
The selection of the very best laine d'alpaga

Cet article inclus des beautiful alpaga & des experts in confort

Evaluer la qualité d'une laine est plus complexe qu'on ne le pense. Nous utilisons en général 6 critères pour évaluer la qualité du poils d'un alpaga (ou d'un mouton d'ailleurs). Bref aperçu de ces critères afin de briller en sociétés :

  1. La finesse est le point le plus important d'une toison car elle est directement liée à la douceur. C'est le critère fondamental pour la transformation de la laine. L'oeil, le toucher sont de bons indicateurs pour une personne expérimentée, une analyse de laine faite par un laboratoire sera un juge de paix pour une personne novice.
  2. La brillance est également très importante car c'est elle qui rendra vos pantoufles lumineuses.
  3. La densité est pour le producteur le meilleur moyen d'augmenter sa production. Il est préférable de produire 10 kilos de laine avec 2 alpagas plutôt qu'avec 5. Même si ils ne sont pas de gros mangeurs, cela fait tout de même 3 bouches de moins à nourrir.
  4. Le crimp est l'ondulation naturelle de la fibre. La fréquence et l'amplitude de l'ondulation doivent être régulières et ce, sur toute la longueur du poil.
  5. La longueur car une fibre trop courte lors de la tonte n'est pas souhaitable pour un vêtement de qualité. Le poil de l'alpaga pousse en moyenne de 1cm par mois. Pour vos pantoufles, les poils sont d'une dizaine de centimètre. Idéal.
  6. L'uniformité : l'alpaga idéal possède une toison fine, douce et brillante sur l'ensemble du corps (dos, cou, pattes). Ces alpagas sont extrêmement rares. Cependant, il est important qu’un animal présente les mêmes traits de caractère de fibre sur les 3 points de contrôle. Pour contrôler ces 3 points, il suffit d’ouvrir la toison à l’épaule, au centre du dos et à la croupe.

Laissez un commentaire